BLOG

Normandie 2015: pour la pleine autonomie de l’écologie politique, pour un rassemblement écologiste et citoyen

« L’accord qui existait au début de la crise, en 2008, avait permis la mise en place de plans de relance verts ; des alliances inédites s’étaient nouées entre syndicats et mouvements écologistes : une véritable cause commune avait émergé, qui n’a pas résisté à l’approfondissement de la crise. (…) Le défi est de reconstruire une cause commune qui permette de prendre à bras-le-corps et de tenir ensemble la question écologique et la question sociale. Car la résolution de la première est la condition de celle de la seconde. »

Dominique MEDA

A suivre, la motion d’orientation qui sera proposée au vote de la première assemblée générale Normande d’EELV le 25 avril prochain, avec la liste de ses premiers soutiens.

La persistance de la crise et son inscription profonde dans la vie quotidienne ont presque balayé cette idée que les solutions – à « la crise », et à l’enchevêtrement des crises entre elles – passaient par l’écologie. Cette situation, cruelle à l’approche de la tenue en France de la prochaine conférence climat (COP21), il nous faudra prendre le temps d’en analyser le sens et la portée.

Dans un pays fatigué et fracturé, le risque d’un effacement de l’écologie

Le risque d’effacement de l’écologie comme cause commune est bien réel. Mais l’écologie, disparue des radars médiatiques conventionnels, continue malgré tout de travailler en profondeur la société française : elle est dans les initiatives de « défricheurs », celles et ceux qui inventent, pas à pas, les transitions vers une autre économie, un autre développement., d’autres manières de vivre. Elle a progressé aussi dans les politiques des collectivités. C’est le cas en Normandie, où l’inflexion des politiques engagées est notable, le travail et l’influence des élu-e-s écologistes repérable – travail en profondeur, qui joue tant sur les leviers techniques que sur les esprits.

Continuer la lecture de Normandie 2015: pour la pleine autonomie de l’écologie politique, pour un rassemblement écologiste et citoyen

Publicités

Enraciner

L’écologie, fabrique d’alternatives et fabrique de compromis.

Brève contribution aux débats de notre congrès régional

– De Mickaël Marie –

Du « printemps » à la volonté de « semer et récolter », notre congrès régional est donc placé sous le signe de la germination. Je poursuis la métaphore, qui rappelle cette phrase sublime de Jaurès :

toutes les grandes révolutions ont été faites dans le monde, parce que la société nouvelle, avant de s’épanouir, avait pénétré par toutes les fissures, par toutes ses plus plus petites racines, dans le sol de la société ancienne

Une autre façon de le dire est de Paul Eluard : « un autre monde existe, il est dans celui-ci ». La phrase – amputée de sa seconde partie, qui lui donne pourtant pleinement son sens – est devenue slogan altermondialiste. Reprise intégralement, elle est citée en exergue d’un livre récent, qui raconte comment « des millions d’hommes et de femmes se détachent d’un système économique jugé trop brutal pour l’humain et l’environnement et exigent un nouveau modèle de société. Et localement, ils se mobilisent pour le construire »[1].

Continuer la lecture de Enraciner

ECOLOGISTES: LE MANIFESTE

La crise consiste justement dans le fait que l’ancien meurt et que le nouveau ne parvient pas à naître : pendant cet interrègne on observe les phénomènes morbides les plus variés.

Antonio Gramsci

30 ans après la création des Verts, la  situation de l’écologie politique est paradoxale.

On voit dans le pays essaimer une profusion d’innovations sociales et sociétales qui préfigurent la société écologisée de demain.

Continuer la lecture de ECOLOGISTES: LE MANIFESTE